Les 50 qui font la Tunisie d’aujourdhui ? La Bourde de Jeune Afrique

On connait comment fonctionnait Jeune Afrique sous Ben Ali et comment cet hebdomadaire a sacrifié sa ligne éditoriale pour du fric. Après la chute du régime, Jeune Afrique a promis aux lecteurs tunisiens de retrouver sa vocation « indépendante » voir même militante. Cependant, cette promesse est restée sans lendemains et le numéro 2674-2675 du 8 au 21 avril 2012 confirme que Jeune Afrique a renoué avec sa ligne sous Ben Ali.

Dans le numéro 2674-2675, Jeune Afrique a recensé les 50 personnages qui bâtiront la nouvelle Tunisie, la Tunisie de la révolution. Passons le choix forcément subjectif de personnages inconnues en Tunisie et dont personne ne leur connait ni reconnait (sauf Jeune Afrique) la moindre emprise sur la réalité tunisienne. Dans ces 50 personnes sélectionnées, on retrouve Hedi Jilani (le beau frère des Ben Ali et des Trabelsis) les frères Karoui fondateur de NessmaTV que Jeune Afrique les trouvent des « progressistes » et des « militants de la liberté d’expession ».On retrouve aussi Kamel Eltaief dont dépendaient les services spéciaux (la police politique) jusqu’à 1992.Et on retrouve enfin les frères Mabrouk dont l’un des comparses, Marwane, s’est considérablement enrichi après son mariage avec la fille de Ben Ali.

300 martyrs tunisiens sont morts et des milliers de blessés pour obliger Ben Ali à fuir.

300 martyrs morts pour que Hedi Jilani,Marwan Mabrouk, Kamel Eltaief, Nabil Karoui bâtissent « une nouvelle Tunisie » ?

Mais qui a alors construit l’ancienne Tunisie si c’est pas eux ! ?

Marwan Mabrouk fera la nouvelle Tunisie

Hedi Djilani fera la nouvelle Tunisie

Nabil Karoui fera la nouvelle Tunisie

Kamel Eltaief fera la nouvelle Tunisie

Lire aussi

Comment Ben Ali a acheté les faveurs de « Jeune Afrique »

 

BDTECHIE