La force de l’obéissance : Economie politique de la répression en Tunisie

La force de l’obéissance : Economie politique de la répression en Tunisie de Béatrice Hibou est l’un des plus importants ouvrages parus sur la Tunisie. Il vient d’être édité par une maison d’édition tunisienne et il est incontournable pour comprendre le fonctionnement de la société tunisienne sous le régime de Ben Ali. La force de l’obéissance : Economie politique de la répression en Tunisie de Béatrice Hibou 362 pages. Editeur en France : Editions La Découverte (2006).

Présentation de l’éditeur

Les violations des droits de l’homme et l’absence d’opposition politique dans les dictatures font régulièrement l’objet de critiques. Ce que l’on connaît moins, c’est le fonctionnement intime de ces régimes, les mécanismes par lesquels des populations entières se trouvent durablement assujetties. C’est ce travail de dévoilement qu’a entrepris Béatrice Hibou. A la croisée de deux traditions intellectuelles, l’économie politique wébérienne et l’analyse foucaldienne, elle analyse, à partir du cas de la Tunisie, les modes de gouvernement et les dispositifs de l’exercice concret du pouvoir. Elle montre comment ces dispositifs façonnent les modalités de l’obéissance, voire de l’adhésion. L’auteur fait émerger les rationalités des mécanismes d’assujettissement à partir de l’analyse de l’économie tunisienne. Elle explique ainsi comment l’économie d’endettement, la fiscalité, la gestion des privatisations, l’organisation de la solidarité et de l’aide sociales créent des processus de dépendance mutuelle entre dirigeants et dirigés. La répression et le contrôle policier apparaissent alors moins centraux que les arrangements, les accommodements, les petites ruses calculées, les compromissions au jour le jour, les instrumentalisations réciproques garantissant la légitimation quotidienne du régime. Bien au-delà du seul cas tunisien, cet essai dérangeant fait comprendre comment se perpétuent les régimes autoritaires. Il permet aussi d’éclairer les mécanismes de domination à l’œuvre dans les États que l’on considère comme démocratiques.

Biographie de l’auteur

Chercheur au CNRS, affectée au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po, Béatrice Hibou est notamment l’auteur de  » L’Afrique est-elle protectionniste ? Les Chemins buissonniers de la libéralisation extérieure  » (Karthala, 1996),  » La Criminalisation de l’État en Afrique  » (Complexe, 1997, en collaboration) et  » La Privatisation des États  » (Karthala, 1999, sous sa direction).

Lire aussi:


Les Tunisiens et la culture,Bilan catastrophique

Sami Ben Abdallah vous conseille de lire ces Livres sur les islamistes tunisiens

Sami Ben Abdallah vous conseille de lire ces Livres sur la Gauche en Tunisie

BDTECHIE