Zouhair Yahyaoui fondateur de TUNeZINE

La liste de diffusion Tunisnews a publié en mars 2005 tous les articles parus sur Zouhair Yahyaoui décédé le 13 mars 2005 sur les liens suivants.

Vous pouvez les consulter pour avoir une idée sur son parcours politique:

http://tunisnews.net/archive/13mars05.htm

http://tunisnews.net/archive/14mars05.htm

http://tunisnews.net/archive/15mars05.htm

Le « cyberdissident » Zouhair Yahyaoui décède d’une crise cardiaque

dimanche 13 mars 2005, 18h56

TUNIS, 13 mars (AFP) – Le « cyberdissident » tunisien Zouhair Yahyaoui fondateur et animateur du journal satirique en ligne « TuneZine », est décédé dimanche d’une attaque cardiaque à l’âge de 36 ans, apprend-on auprès de sa famille.

Zouhair s’est réveillé dimanche avec des douleurs à la poitrine avant de succomber à une crise cardiaque à l’hôpital Habib Thameur de Tunis, où il avait été conduit par son frère, a indiqué à l’AFP Mokhtar Yahyaoui, oncle de Zouhair et magistrat dissident.

Un médecin appelé deux fois au domicile familial n’avait pas réussi à diagnostiquer à temps la crise cardiaque, croyant que Zouhair souffrait de problèmes respiratoires, a-t-il ajouté.

Ecrivant sous le pseudonyme « Ettounsi » (Le Tunisien), Zouhair Yahyaoui avait été le premier à publier une lettre dénonçant le fonctionnement de la justice en Tunisie adressée au président Zine El Abidine Ben Ali, par son oncle, Mokhtar Yahyaoui.

Le cyberdissident avait été poursuivi pour propagation de fausses nouvelles et condamné début juillet 2002 à une peine de deux ans de prison, l’affaire ayant soulevé un tollé des organisations de défense des droits de l’Homme en Tunisie et l’étranger.

Il a été remis en liberté conditionnelle le 18 novembre 2003, après s’être mis à trois reprises en grève de la faim, pour protester contre les conditions de sa détention.

Zouhair Yahyaoui s’était vu décerner en juin 2003 à Paris le Prix Cyberliberté, récompensant « un internaute qui, par son activité professionnelle ou ses prises de position, a su témoigner de son attachement à la liberté de circulation de l’information sur le Réseau ».

http://tunisnews.net/archive/13mars05.htm

BDTECHIE