Tunisie: A l’ISIE de Kamel Jendoubi, l’argent est aussi un enjeu

Le Site du Journal officiel de la République Tunisienne a publié en date du 21 février 2012 le rapport de l’ISIE sur le cout financier des élections du 23 octobre 2011. retour sur ce Rapport tant attendu.

L’ISIE (L’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) multiplie depuis des semaines les Communiqués « alarmistes ». On ne comprend pas si les membres de l’ISIE s’alarment du fait que les élections pourraient être confiées de nouveau au Ministère de l’Intérieur ou du fait qu’ils peuvent perdre leurs salaires qu’ils gagnent de l’ISIE.

Car dans cette polémique naissante, certains membres de l’ISIE ne disent pas toute la vérité. L’enjeu à l’ISIE est aussi « le fric » et pas uniquement « l’amour pour les élections et la Démocratie »…

A l’ISIE,ils ne sont pas des bénévoles. Les salaires et primes que gagnent certains membres sont exorbitants et ils veulent garder ce train de vie…(Mais ceci est une longue histoire…)

D’ailleurs, les chiffres publiés sur les dépenses provisoires de l’ISIE sont sans appel. Cette instance a couté jusque-là plus de 34 milliards tunisiens.(Selon le rapport officiel)

 Dans les frais de la Direction centrale de l’ISIE à Tunis, le montant des salaires et primes perçus par Kamel Jendoubi et les autres s’est élevé à plus de 1,580 milliard tunisien rien qu’en quelques mois.

Les sections de l’ISIE en Tunisie ont couté

 Ci-dessous l’intégralité des dépenses de l’ISIE qui sont encore provisoires. Et comme il est précisé dans le rapport paru au Journal officiel de la république Tunisienne, les chiffres définitifs sont plus élevés que ces estimations(L’intégralité du Rapport ICI)

Il s’agit des pages 26 et suivantes dans le rapport en PDF 

 

 

LIRE AUSSI:

BDTECHIE