La Russie répond avec tension aux déclarations de Moncef Marzouki

Moscou a réagi, hier, aux déclarations du président tunisien Moncef Marzouki, qui a proposé vendredi la Russie comme terre d’exil pour le président Bachar Al-Assad. Moscou a demandé au président tunisien de parler uniquement au nom de la Tunisie et de proposer des solutions visant à faciliter le règlement pacifique du conflit syrien.

«Le président tunisien devrait formuler des propositions au nom de son propre pays au lieu de lancer des appels adressés à d’autres Etats. Ces propositions devraient être axées sur le règlement pacifique du conflit interne en Syrie», a déclaré hier aux journalistes une source haut placée au Kremlin. Lors de la conférence des «amis de la Syrie», qui a eu lieu vendredi à Tunis

Lire la suite sur le site du journal le temps d’Algérie en cliquant ICI

BDTECHIE