Bourguiba: Comment gagnait-il les élections à 99% des suffrages?

Trois témoignages d’anciens Ministres de Bourguiba apportent une réponse identique à la question : Comment Habib Bourguiba gagnait ses élections à des taux de 99% ?

Réponse : en falsifiant les résultats des élections !

Ces réponses provoquent une autre question :

Si Bourguiba falsifiait les résultats des élections, c’est qu’il n’était pas si aimé que ça par le peuple !

Car s’il était aimé, pourquoi va-t-il falsifier les résultats ?

Le témoignage de Tahar Belkhoja

(ancien Ministre de l’Intérieur et de l’information en Tunisie)

Dans son ouvrage « Les 3 décennies Bourguiba » (consultable sur le web ICI) Tahar Belkhoja écrit (lire pages 175 et suivantes):

Le XIème congrès du PSD se tint le 10 avril 1981 et eut son moment fort lors de la proclamation historique de Bourguiba en faveur du pluralisme :

« Le degré de maturité atteint par le peuple tunisien, les aspirations des jeunes et l’intérêt qu’il y a à faire participer tous les Tunisiens, quelles que soient leurs opinions à l’intérieur ou à l’extérieur du parti dans la prise de décision, nous invitent à dire que nous ne voyons pas d’objection à ce que des organisations nationales politiques ou sociales voient le jour ».

Les congressistes se levèrent alors comme un seul homme, applaudirent longuement et frénétiquement avant d’entonner l’hymne de l’Indépendance.

(…)

(NB : Ben Ali reprendra la même expression en 1987 sur « le degré de maturité atteint par le peuple tunisien » et continuera les mêmes pratiques de fraude électorale (sauf pour les élections présidentielles de 1989 dont les résultats étaient réels.C’est moi SBA qui le précise)

L’opposition dénonça avec véhémence la fraude électorale.

Le ministre de l’Intérieur (Driss Guiga) répondit que si des bavures avaient pu avoir lieu, elles ne faussaient pas le sens du scrutin

Le parlement répondit : « Les recours de l’opposition étaient parvenues à l’Assemblée nationale après la réunion de la commission de vérification des mandats »

Le Premier ministre Mohamed Mzali déclara : « Sur le plan arithmétique, pas un seul opposant ne méritait d’être élu. Pas un seul ne peut prétendre avoir obtenu assez de voix pour être élu »

Tahar Belkoja confirmera ses aveux dans ce documentaire sur Habib Bourguiba :

Les Aveux de Beji Caid Essebsi :

Beji Caid Essebsi a cautionné cette fraude quand il était Ministre de l’Intérieur sous Bourguiba

Beji Caid Essebsi a avoué…

Les aveux de Mohamed Mzali

(ancien premier Ministre de Tunisie de 1981 à 1986 et plusieurs fois Ministre sous Bourguiba avant 1981)

 

LIRE AUSSI:

BDTECHIE