Un proche de Kamel Eltaief balance « du Beji caid Essebsi »

Depuis la chute de Ben Ali, Beji Caid Essebsi, s’est construit une « nouvelle » et « énième » virginité politique. Car comment oublier que l’ancien Ministre de l’intérieur de Bourguiba a été aussi un des grands notables du régime de Ben Ali  avant de retourner sa veste à la chute de ce dernier.

Un proche de Kamel Eltaief a rappelé récemment des vérités sur le parcours politique de Beji Caid Essebsi en dévoilant pour la première fois le secret de l’écartement de Beji Caid Essebsi par Ben Ali. Des confidences qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd et que le Blog de Sami ben Abdallah publie avec plaisir :

«  Beji Caid Essebsi souffrait du fait qu’il n’a jamais été désigné au poste de premier-Ministre par Bourguiba alors qu’il se la joue Bourguibiste à fond. Après le changement du 7 novembre 1987, Beji Caid Essebsi a été un des premiers Ministres de Bourguiba à soutenir Ben Ali.

En Avril 1989, il a été élu député RCD et a été désigné par Ben Ali au conseil Constitutionnel.

Du 14 mars 1990 jusqu’au 9 octobre 1991, Ben Ali le fait élire Président de la chambre des députés et devient par conséquence, le second personnage de l’Etat après Ben Ali.

Beji Caid Essebsi, président de la chambre des députés et membre du Comité central du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), inaugure la section du RCD à la centrale laitière vendredi 14 décembre 1990

C’est alors que Beji Caid Essebsi s’est vu pousser des dents et a commencé à confier à ses proches :

« Ben Ali va me nommer Premier ministre pour remplacer Hamed Karoui puis en 1994, je me présenterai aux élections présidentielles et je serai le nouveau Président de la Tunisie ».

Ben Ali a découvert  les ambitions de Beji caid Essebsi et l’a fait remplacer. Ce dernier n’est plus été élu député RCD depuis 1994 mais il est demeuré membre du Comité Central du RCD jusqu’à juillet 2001.

(Beji Caid Essebsi a rappelé d’ailleurs dans une interview à jeune Afrique datant du 9 avril 2011 qu’il a eu la vie pépère sous Ben Ali : « pour être franc, Sous Ben Ben Ali, je n’ai jamais été inquiété » avait-il déclaré à Jeune Afrique  (Jeune Afrique du 9 Avril 2011, N° 262).Béji Caid Essebsi n’était ni la bête noire de Ben Ali ni un quelconque opposant.)

Par ailleurs, cette version sur les raisons de l’écartement de BCE par Ben Ali a été confirmée par toutes les sources politiques consultées par le Blog de Sami Ben Abdallah.

Après la chute de Ben Ali,Beji Caid Essebsi retourne sa veste

Après la chute de Ben Ali, Beji Caid Essebsi a retourné sa veste. Dans une interview avec Marianne (titre : Béji Caïd Essebsi : «la Libye est une affaire Intérieure tunisienne») datée du 23 mars 2011, L’ex premier ministre (provisoire) en Tunisie a déclaré :


(Question) : La fuite de Ben Ali vous a-t-elle surpris ?

Beji Caid Essebsi : Oh, non ! Je connaissais un peu le bonhomme. Inculte et lâche. Trop corrompu pour s’intéresser à autre chose qu’à sa fortune. Les hommes d’argent n’ont souvent pas d’autre cause que l’argent. (Fin de l’extrait)

COMMENTAIRES: Cependant, le même Beji Caid Essebsi n’a pas expliqué à Marianne ce dilemme cornélien: si Ben Ali était « lâche et inculte » selon lui, que dire alors du président de la chambre des députés entre 1990-1991 et qui se faisait remarquer par ses « courbettes » à « l’inculte et lâche » Ben Ali?

Le Président de la Chambre des députés en question était un certain Beji Caid Essebsi…

Interview avec Beji Caid Essebsi en 1991.Cliquez ICI

Appel aux proches de Kamel Eltaief: bavardez sur ces sujets!

Le proche en question de Kamel Eltaief a fait d’autres bavardages intéressants sur Beji Caid Essebsi et ses enfants. Par exemple sur le fils Hafedh Caïd Essebsi, sur le luxueux immeuble que ce dernier construit, sur la licence de vente d’alcool obtenue, sur le secret de la libération du gendre de Hedi Jilani et d’autres sujets intéressants.

Dans l’attente qu’un autre proche de Kamel Eltaief balance encore « du Beji Caid Essebsi ».

Appel aux proches de Kamel Eltaief :

bavardez par exemple sur l’appartement qui appartenait à Beji Caid Essebsi au 15 ème arrondissement à Paris avant 1987 (occupé par sa fille) et qui a été vendu dans la précipitation (au fait Beji Caid Essebsi : Il s’agissait d’un ou de deux appartements ?). Autre exemple : la valise qui contenait des billets de banque…Autre exemple : les affaires du Cabinet Essebsi…Autre exemple: la fortune colossale de Beji Caid Essebsi..(BCE n’aime pas du tout le fric,du tout,du tout et du tout.Et il va de soi,que sa fortune  colossale vient de ses économies sur son salaire…

TO BE CONTINUED…

 

 

SOUS BEN ALI :

Du 7 novembre 1969 jusqu’au 12 juin 1970, Beji Caid Essebsi était Ministre de la Défense et ministre d’État dans le gouvernement Bahi Ladgham,Ben Ali était alors le Directeur de la sécurité militaire qui dépendait directement du Ministère de la defense.A ce titre, il rendait compte directement à son Ministre Beji Caid Essebsi qui ne peut pas se targuer du fait qu’il ne connaissait pas le passé politique de Ben Ali. Malgré cela,Beji Caid Essebsi a été un des premiers Ministres de Bourguiba à soutenir le changement de novembre 1987. Il  intègre le Rassemblement constitutionnel démocratique avant d’être élu député pour un troisième et dernier mandat aux élections de 1989, suite de la dissolution anticipée de la chambre le 2 mars de la même année. Il est élu par les députés comme président de la chambre le 14 mars 1990 et conserve sa fonction jusqu’au 9 octobre 1991. Il reste député jusqu’aux élections de 1994. Par ailleurs Beji Caid Essebsi était membre du Comité central du RCD jusqu’à juillet 2001. « pour être franc, Sous Ben Ben Ali,je n’ai jamais été inquiété » avait-l déclaré à Jeune Afrique le 9 avril 2011.

SOUS BOURGUIBA :

Béji Caid Essebsi a fait son entrée au ministère de l’intérieur en juin 1956 pour occuper à partir d’octobre 1956 le poste de « directeur des affaires politiques ». Directeur de la Sûreté nationale (janvier 1963- juillet 1965), Ministre de l’intérieur (juillet 1965-septembre 1969). Le 8 septembre 1969, un remaniement ministériel a lieu. Béji Caïd Essebsi quitte le poste de ministre de l’Intérieur et devient ambassadeur aux États-Unis. Le 7 novembre 1969, il est nommé en tant que ministre de la Défense et ministre d’État dans le gouvernement Bahi Ladgham, ce qui annule son départ en qualité d’ambassadeur. Le 12 juin 1970, un remaniement ministériel met fin au mandat de Béji Caïd Essebsi en tant que ministre. Il occupe ensuite le poste d’ambassadeur en France de 1970 à 1971. Le 3 décembre 1980, lorsqu’il réintègre le gouvernement comme ministre délégué auprès du Premier ministre puis ministre des Affaires étrangères le 15 avril 1981 ; il occupe ce poste jusqu’au 15 septembre 1986. à partir de 1987, Beji Caïd Essebsi occupe le poste d’ambassadeur en Allemagne de l’Ouest.

Sami Ben Abdallah tient à préciser qu’il n’a aucune animosité personnelle qui  motive ses écrits contre les personnes nommées ci-dessous et plus généralement dans son Blog www.samibenabdallah.info.Et que toute personne nommée a le droit d’apporter son Droit de réponse conformément  à la législation française dont dépend le Blog de Sami Ben Abdallah. 

DROIT DE REPONSE :

Conformément à L’article 6, IV ; al.1er de la loi qui régie le Droit de réponse en France, « Toute personne nommée ou désignée dans les articles mis en ligne par le Blog de Sami Ben Abdallah – Blogueur de Tunisie, www.samibenabdallah.info dispose d’un droit de réponse, sans préjudice des demandes de correction ou de suppression du message qu’elle peut adresser  à :

Sami Ben Abdallah sur l’Email : contactsba2@gmail.com en tachant de garder une copie du mail adressé comme preuve d’envoi.

BDTECHIE