Sabbat Edhlem: Le témoignage de Ali Ben Salem

Sabatt Edhlam est un triste lieu de torture sous Bourguiba. C’est un vieux local, labytrinthe de galeries et de couloirs, de trappes, de puits et de caves, situé rue de l’Obscurité ou «Sabatt Edhlam», dans la Médina de Tunis. On y accède par le boulevard Bab- Benat, via rue Bir Lahjar.

Ce local est en fait un lugubre traquenard. Il attend et accueille ses proies dans le noir, l’obscurité effrayante et le silence angoissant. On ne peut mieux choisir pour abriter des chambres de torture.

De ce quartier général (Q.G.) sinistre et macabre où les «visiteurs» sont pratiquement happés, on ne sort jamais. Le trébuchet se referme impitoyablement. Parfois le voisinage entend des hurlements inhumains de douleur et des cris atroces de frayeur. Parfois des âniers font sortir de ce lieu sinistre de gros sacs maculés de sang qu’ils chargent sur leur âne.

Le témoignage d’Ali Ben Salem,opposant historique de Bourguba

Lire aussi

BDTECHIE