Sa relation avec les Hommes d’affaires : Moncef Marzouki passe aux aveux

 Interviewé par Shems FM, Moncef Marzouki est passé aux aveux et a confirmé les révélations faites par le Blog de Sami Ben Abdallah.

PS: Meriem Chakroun est la fille du milliardaire Nasr Ali Chakroun qui a soutenu Moncef marzouki durant sa campagne. Ce dernier est le fils de feu Mohamed Chakroun. 

Agée uniquement de 27 ans

Meriem Chakroun (la fille du milliardaire Nasr Ali Chakroun qui a soutenu Moncef Marzouki et la petite fille de feu Mohamed Chakroun) qui menait une vie paisible en France et loin de tout militantisme politique sous Ben Ali a été bel et bien nommée Conseillère à la présidence de la République comme l’a révélé le Blog de Sami Ben Abdallah.

Cette nomination s’est faite en cachette puisqu’aucun Journal officiel de décembre 2011 ne la précise.  

(Et dire que des Cons ont récusé ces révélations à leur parution !)

Moncef Marzouki est paru assez gêné sur shemsFM au point d’éviter de prononcer le nom de Nasr Ali chakroun  (le milliardaire tunisien et patron de gnet) qui l’a soutenu durant sa campane électorale.

« Il ne m’a prêté que sa voiture » a reconnu Moncef Marzouki assez gêné.

L’interview s’est arrêtée à ce point.

Moncef Marzouki surveille le Blog de Sami Ben Abdallah

Pourtant, dés la parution de ces révélations sur le Blog de Sami Ben Abdallah depuis décembre 2011, Moncef Marzouki a beaucoup hésité avant de réagir. Il avait demandé à sa conseillère de Com de lui faire un compte rendu journalier sur tous les articles parus sur le Blog de Sami Ben Abdallah. Et il en avait même parlé à son ami Nasr Ali Chakroun. Ce dernier avait engagé une enquête interne afin d’identifier les origines des fuites et a conseillé à Moncef Marzouki de reconnaitre une partie des révélations.

Ironie de l’Histoire, Moncef marzouki a justifié la nomination de la fille de son ami, le milliardaire, par sa reconnaissance envers son grand-père « l’avocat Mohamed Chakroun ».

Et la licence de Télévision obtenue récemment par Nasr Ali Chakroun ? C’est aussi une reconnaissance pour Mohamed Chakroun ?

Et la villa à La Marsa dans laquelle a habité Moncef Marzouki depuis son retour en janvier 2011,c’est une reconnaissance pour qui?

Et le Contrat conclu depuis le temps de Ben Ali par les entreprises de Chakroun avec la présidence de la République pour entretenir le parc informatique ? C’est aussi une reconnaissance pour Mohamed Chakroun ?

Et la licence Internet accordée par Ben Ali à Nasr Ali Chakroun ? C’est aussi une reconnaissance pour Mohamed Chakroun ?

Et la proposition de Moncef Marzouki de nommer Nasr Ali Chakroun comme Ministre ? C’est aussi une reconnaissance pour Mohamed Chakroun ?

Et le diner « mondain » avec le marchand d’arme Youssef Zarrouk (ex associé de Belhassen Trabelsi) qui s’est déroulé en début décembre 2011 (confirmé par le Journal Le Maghreb,cliquez ICI) et auquel a assisté le milliardaire Nasr Ali Chakroun qui accompagnait Moncef Marzouki ? C’est  une reconnaissance pour qui ?

Et…,et…,et…

Dans l’attente de nouvelles révélations sur le Double discours de Moncef Marzouki,il faut se féliciter de ces premiers aveux.

Le  grand déballage  arrivera inévitablement et inéluctablement…

Et les Tunisiens finiront par découvrir la « facette cachée » de Moncef Marzouki….

Ils sont des « cons » et ils le resteront

Dernière révélation, il y a quelque temps, le dossier personnel de Sami ben Abdallah a été fouillé de fond en comble par des personnes qui se reconnaitront. L’ordre qui a été donné est le suivant : « il faut trouver quelque chose de compromettant contre lui sous Ben Ali. Car cet homme est fou,il ne s’arrêtera jamais… ».

Grande fut la déception « des chercheurs » qui n’ont rien trouvé ni chez l’ATCE ni ailleurs (D’ailleurs,j’ai publié l’intégralité du Rapport de la corruption chez l’ATCE qui contient des noms.Le mien n’y est pas).

Dans mon dossier, il y a juste une ancienne note policière :

« Chaque fois que Sami Ben Abdallah  rentre à Tunis, il faut le surveiller de près et mette sa ligne téléphonique sous écoute.Et faire une enquête sur les personnes qu’il voit à Tunis ».

Du coup, sous Ben Ali, je n’ai eu ce privilège d’être surveillé qu’en 2009 (2 fois) puisque j’ai passé 8 ans en France sans rentrer. Au passage de la douane,je taquinais l’agent en lui disant: Mon code est « SS »  : Sous surveillance ».Rassurez-vous,je ne suis pas « R » (recherché).

Par contre, moi je peux citer beaucoup de noms qui roulaient pour la police politique en Tunisie et surtout pour des services de sécurité européens et Canadiens qui se la jouent aujourd’hui des révolutionnaires

ça viendra…

Lire aussi

Sami Ben Abdallah tient à préciser qu’il n’a aucune animosité personnelle qui  motive ses écrits contre les personnes nommées ci-dessous et plus généralement dans son Blog www.samibenabdallah.info.Et que toute personne nommée a le droit d’apporter son Droit de réponse conformément  à la législation française dont dépend le Blog de Sami Ben Abdallah. 

DROIT DE REPONSE :

Conformément à L’article 6, IV ; al.1er de la loi qui régie le Droit de réponse en France, « Toute personne nommée ou désignée dans les articles mis en ligne par le Blog de Sami Ben Abdallah – Blogueur de Tunisie, www.samibenabdallah.info dispose d’un droit de réponse, sans préjudice des demandes de correction ou de suppression du message qu’elle peut adresser  à :

Sami Ben Abdallah

sur l’Email : contactsba2@gmail.com

en tachant de garder une copie du mail adressé comme preuve d’envoi.

BDTECHIE