Génération PERSPECTIVES-GEAST: Tahar Chegrouch

Parmi les leaders de PERSPECTIVES –GEAST (l’extrême Gauche sous Habib Bourguiba) la Tunisie doit beaucoup à Tahar Chegrouch qui a été torturé et emprisonné dans le cadre des procès de PERSPECTIVES sous Habib Bourguiba. Ci-dessous une brève présentation de son combat pour les libertés en Tunisie.

prison Borj Erroumi la gauche tunisienne procès de 1978

Au premier plan, de gauche à droite :

Abderrahmen Tounsi, Fethi Belhaj Yahya.

Assis :

Premier rang :

Ahmed Souissi, Noureddine Baaboura, Mohamed Khnissi, Hemayed Ayada, Ezzeddine El Hazgui, Feu Noureddine Ben Khader, Ammar zemzemi, Abdallah Rouissi,

Second rang :

Feu Fethi Mseddi, Ahmed Karaoud, Mohamed Salah Flis, Sadok Ben Mhenni, Ali Megdich, Tahar Chagrouch, Mohamed Ellouz, Mohamed Maali.

Debout Au fond :

Feu Ahmed Ben Othman, Omrane Alouane et nouri Bouzid.

Présentation du parcours de Tahar Chegrouch

Activités Politiques 
Membre du Groupe d’Etudes et d’Action socialiste Tunisien GEAST (Perspectives-al Amel Ettounsi) : 1967-1983.

Entré en clandestinité de  septembre1973-mars1975.
Arrêté le 15/03/1975, Condamné par  la Cours de la sureté de l’Etat le12/07/1975 à deux ans de prison ferme pour « maintien d’une association non reconnu »,
Condamné par  la Cours de la sureté de l’Etat le 04/10/1975 à cinq ans de prison ferme pour « maintien d’association non reconnu,  diffusion de fausse nouvelles, outrage à la dignité du président de la république  membres du gouvernement et incitation de la population à la révolte. ».
Séjour aux locaux de la DST du 15/031975, Transféré au Quartier  Cellulaire haute sécurité de la Prison Civile de Tunis au 15/06/1975, au bagne de Borj Er Roumi en novembre 1975 et  aux Prisons Civiles de Kairouan, Béja.
Libéré le 30/05/1980.

 

 

Activités estudiantines
Militant de l’Union Général des Etudiants Tunisiens 1970-1975.
Membre du corpo de la section de sociologie.
Membre du Groupe qui a élaboré les Thèses de la Nouvelle Gauche au Congrès de Korba : Charte, Règlement Intérieur, Motion et Résolutions.
Observateur au congrès de Korba 12-20 août 1971.
Membre du groupe restreint qui a dirigé la résistance  contre la direction illégitime  issue du putsch  lors du congrès de Korba et organisé la tenue d’un congrès extraordinaire lors du Mouvement du 5 février1972.
Arrêté au cours de ce mouvement  aux locaux de la DST et libéré après trois dois d’arrestation sans procès.
Membre du Comité qui a rédigé  la plate forme  des Structures Syndicales Provisoire.
Membre du comité des anciens militants  qui ont été choisi par les militants de l’UGET pour     négocier la tenue du XVIIIème congrès extraordinaire 30/04/-02/051988.

 
activités  droits de l’Homme :
Membre de la Ligue Tunisienne de la Défense des Droits de l’Homme
Membre du Comité de la  Section du Bardo1981-1984,
Président du  Comité de la  Section du Bardo 1984-1988,
Membre du  Comité Directeur au mars1989 – février1994
A ce titre, j’ai représenté la Ligue à de nombreux séminaires, conférences et colloques  dont
La 2e Conférence mondiale sur les droits de l’homme
tenue sous l’égide de l’ONU  à Vienne en Autriche du 14 au 25 juin 1993[
Le 2ème, et 3ème  Congres  Décembre1993de l’Organisation Arabe des Droits de l’Homme OADH,
L’Institut Africain des Droits de l’Homme. Banjul- Gambie.
La LTDH est dissoute  le 14 juin 1992, suite à son opposition à l’amendement de la loi sur les associations qui la contraint à accepter toute personne souhaitant y adhérer sans possibilité de réserve dont des militants du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD). En riposte à cette décision, Tahar Chegrouche et dix sept autres  personnalités  démocratiques décident de créer un Comité National pour la Défense des Prisonniers d’Opinion en1993. Déclaré illégal, Il est licencié de son travail au Centre  d’Etudes et de Documentation sur le Développement culturel et fait l’objet d’une mesure d’expulsion des territoires tunisiens.  La pression sur le pouvoir est qu’il légalise de nouveau la LTDH en mars 1993 et revient sur la décision de l’expulsion.
 

 

 
Activités en faveur des libertés Démocratiques :
Membre actif de nombreux comités ad hoc de défense des victimes de la répression:
–  Béchir ESSID, Bâtonnier de l’ordre des Avocats
–  Jelloul AZZOUNA Secrétaire Général du parti populaire pour la Liberté et le   Progrès,
–  Radhia NASSAROUI : Présidente l’Organisation Tunisienne contre La Torture …
                               

 
Activités anti-impérialistes :
Président du Collectif des Associations Tunisiennes de Soutien à l’Intifada.
Membre de la direction du Collectif des Association de la Défense de la Patrie Arabe et  du Soutien due peuple Irakien.
Membre de la Coordination Nationale des Comites de la Sauvegarde de la Révolution  de la Révolution.

BDTECHIE