La fuite de la famille Manai en 1992 de la Tunisie

A son retour en Tunisie, en 1991, Ahmed Manai a été arrêté et torturé dans les locaux du Ministère de l’Intérieur. A sa sortie, il part en France mais sa famille demeure otage du régime de Ben Ali. En juillet 1992, cette dernière réussit à franchir les frontières avec l’Algérie puis s’exiler en France. Dans son ouvrage, supplice tunisien paru en 1995, Ahmed Manai relate la fuite de sa famille en juillet 1992.

BDTECHIE