Quand Moncef Marzouki mendiait le soutien des USA

 2002. Moncef Marzouki vivait en France après que des médecins français soient intervenus auprès du Ministre de la santé français pour lui trouver un Contrat à l’université de Bobigny et que Chirac est intervenu en sa faveur pour que Ben Ali lu donne un passeport (lire l’article qui revient sur ces sujets CI).

C’est alors que Moncef Marzouki part aux USA pour convaincre l’administration Bush de sa candidature aux présidentielles. Son voyage était un vrai fiasco politique au point qu’Hilary Clinton n’a même pas accepté de le recevoir et il s’est contenté de donner un message par écrit à son chef de Bureau.

Alors que dans les coulisses, il courtisait les américains, en public, le même Moncef Marzouki se faisait remarquer par ses discours incendiaires sur les plateaux d’Aljazeera contre les américains. Du double discours classique de Moncef Marzouki :

Maghreb Confidentiel (Liste payante proche des services d’espionnage français et généralement bien informée) était revenu en 2002 sur le voyage de Moncef Marzouki aux USA

 

MAGHREB CONFIDENTIEL N° 548 du 14/03/02

 MONCEF MARZOUKI

 Après une tournée américaine auprès de l’Administration Bush pour se présenter, sans grand succès semble-t-il comme une alternative crédible au président Ben Ali en 2004, l’ancien président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme était cette semaine à Bruxelles. Auprès de ses interlocuteurs politiques belges et européens, Moncef Marzouki a plaidé pour une approche de la situation en Tunisie à l’opposé de celle du président Ben Ali: « le danger islamiste peut être éradiqué par le soutien à la société civile et non par un pouvoir autoritaire » a-t-il expliqué.

Source: Cliquez ICI

Je connais Moncef Marzouki depuis 10 ans et pour avoir lu tout ce qu’il a écrit, je peux affirmer que politiquement, ce Monsieur fait du DOUBLE DISCOURS.C’est un dictateur en puissance. Il n’accepte aucune critique, ne reconnait jamais qu’il a fait une quelconque faute politique et change constamment son discours politique quitte à inventer carrément des « mensonges politiques » (Par exemple, Marzouki a toujours dit qu’il a rompu avec Ben Ali dés 1987,ce qui est faux car le même Moncef Marzouki a voté pour Ben Ali en 1989 parmi tant d’autres mensonges politiques).

Tout ce qui l’intéresse, c’est le POUVOIR. Et il est prêt pour toutes les compromissions afin d’y parvenir.

 Ceux qui ne le connaissent pas encore vont bientôt découvrir sa facette cachée. 

Sami Ben Abdallah

BDTECHIE