Le Rapport de la Commission d’enquête sur les événements du 3 janvier 1984

Corruption au Ministère de l’Intérieur. Aux lendemains des émeutes du pain en janvier 1984 en Tunisie (bilan officiel : moins de 100 morts. Bilan réel : entre 150 et 300 morts selon d’autres sources) le régime de Bourguiba décide la création d’une commission d’enquête sur ces morts (Avant sa chute, Ben Ali avait copié Bourguiba en annonçant la création d’une Commission d’enquête sur les émeutes de Janvier 2011).

Sauf que l’enquête révèle plus qu’il en faut de vérités et dévoile des vérités occultées sur la corruption au sein du Ministère de l’Intérieur en Tunisie. ( A rappeler que lors de ces émeutes, Ben ali était ambassadeur à l’étranger).

BDTECHIE