Quand la France soutenait Moncef Marzouki

« La France est sensible au cas de Moncef Marzouki ». Janvier 2002.La France était à la veille des élections présidentielles (Avril 2002) et Jean-Pierre Chevènement était crédité de part les sondages en France d’être le troisième homme en France (Après les 2 candidats Jacques Chirac et Lionel Jospin).  Jean-Pierre Chevènement est parti en Tunisie et a été reçu par Ben Ali le lundi 7 janvier 2011.

Il  aurait dit à Ben Ali:

« La France est très sensible au cas de Moncef Marzouki » (Comprendre : La France protège Moncef Marzouki. D’ailleurs, lors des procès de Moncef Marzouki en Tunisie,un diplomate de l’ambassade de France était toujours présent à ses procès et le porte-parole du quai d’Orsay en France  exprimait d’une façon diplomatique les regrets de la France devant ces procès).

Moncef Marzouki a été reçu,le 21 janvier 2002, par Jean-Pierre Chevènement à son retour de Chez Ben Ali et ce dernier lui a répété ses propos. Le CPR avait publié une mise au point qui revient sur ces faits. Lire le Communiqué du CPR  sur : http://tunisnews.net/archive/25janvier02.htm

Moncef Marzouki en a voulu à la France en dépit de toute l’aide que la France lui a apportée car sauf Jean-Pierre Chevènement, aucun autre homme politique français n’a reçu Moncef Marzouki alors que les dirigeants du parti socialiste (PS) reçoivent régulièrement Mustapha Ben Jaafar.

Lire aussi:

BDTECHIE