Le plan du Coup d’Etat d’Ennahdha du 8 Novembre 1987

Salah Karkar est un des chefs historiques du Mouvement Islamiste en Tunisie (cofondateur d’Ennahdha aussi). En 1987, en sa qualité de Président du MTI (Mouvement de la Tendance Islamique rebaptisé Ennahdha) il suivait de très près l’opération de renverser le pouvoir de Bourguiba qui était prévue pour le 8 novembre 1987 à travers un cou d’Etat auquel participeront des militaire, des policiers..etc partisans d’Ennahdha.

Emprisonné durant de longues années sous Bourguiba,il a été condamné à  mort et a pris la fuite où il a entamé un long exil en France.

En 1988, Salah Karkar s’est confié à l’islamologue français François Burgat (un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’Islam politique) et ce dernier  a publié ses confidences dans son ouvrage « l’islamisme au Maghreb » (paru sous plusieurs éditions et différentes couvertures). Un ouvrage incontournable pour comprendre le Mouvement islamiste en Tunisie et les différences qui séparent Ennahdha,de la Gauche Islamique, du Parti de la libération islamique..

Les aveux de Salah Karkar sur le plan du Coup d’Etat Islamiste du 8 novembre 1987 ont fortement irrité Rached Ghannouchi et son clan (partisans de la loi du silence et d’un « révisionnisme historique » selon l’expression du politologue français Michel Camau, auteur de plusieurs ouvrages sur le monde arabe et la Tunisie).

Salah Karkar a fini par être exclu du Mouvement qu’il a fondé et de vivre dans l’oubli après avoir été atteint d’une hémorragie cérébrale (Il a vécu 24 ans d’exil forcé dont 18 ans d’assignaton à residence en France).

La chaine Aljazeera a consacré 2 minutes à Salah Karkar dans l’un de

ses reportages tout en évitant de revenir sur les raisons de son exclusion d’Ennahdha

Ci-dessous les aveux de Salah Karkar parus dans l’ouvrage : « l’islamisme au Maghreb de François Burgat (Salah Karkar a fait ces aveux en présence de Habib Mokni,autre chef historque des Islamistes tunisiens. Il était le représentant d’Ennahdha en France et un proche de Rached Ghannnouchi de 1980 jusqu’à 2000).

D’autres documents et témoignages sur la Tentative de coup d’Etat des Islamistes du 8 Novembre 1987 sont disponibles ICI

BDTECHIE