USA- Ennahdha: Le rôle trouble de Radhouane Masmoudi

Quel rôle a joué Radhouane Masmoudi dans les contacts entre Ennahdha et les Américains depuis des années ? Et quels rôles ont joué  M.Slaheddine Jourchi, M. Zied Doulatli et  Mme Saida Akremi (l’épouse de M. Noureddine Bhiri)

Des câbles Wikileaks reviennent sur le rôle trouble de Radhouane Masmoudi et posent des questions extrêmement dangereuses…

Il s’agit du câble daté de 21 Aug 2006 08:04 UTC, classé « confidentiel » (référence : 06TUNIS2144) qui cite Radhouane Masmoudi (Président du Center for the Study of Islam and Democracy dont l’association qu’il préside a été assez active en Tunisie depuis la chute de Ben Ali).

Le titre du message confidentiel envoyé de l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie au Ministre des affaires étrangères américaines est : « ISLAMISTES MODERES RECHERCHER LE DIALOGUE AVEC NOUS SUR LA REFORME DEMOCRATIQUE ».

Nous étions encore en 2006.

Extrait du câble (traduction faite avec google,voir extrait en anglais ci-dessous):

Selon le câble de l'Ambassade USA en Tunisie, Radwan Masmoodi, un tuniso américain qui vit aux States et qui dirige le "Centre d'islam et démocratie" basé à Washington DC organisait des RDV entre Ennahdha et des responsables Américains. Radwan Masmoudi est un contact de longue date de l'ambassade et il bénéficie de l'aide du MEPI (Questions: De quel genre de "CONTACT" s'agit-il? et combien son ONG a reçu de "subventions" du MEPI?)

Le 15 août, Pol / EconCouns et Poloff rencontré avec les soi-disant «modérés des islamistes tunisiens, » y compris Saida Akremi, de l’Association internationale pour le soutien aux prisonniers politiques; Slaheddine Jourchi, un journaliste et leader de la société civile qui, tout en une fois qu’un membre d’une Ennahda, a dit qu’il avait rompu avec la partie due à un certain nombre de différences idéologiques et était devenu un membre du Parti islamiste défunte progressif, et Zied Doulatli, un membre fondateur d’une Ennahda qui en 2004 a été libéré de prison après avoir purgé 15 ans, plus de la moitié de ce qui ont été à l’isolement. Le RDV a été arrangé par Radwan Masmoodi, un tuniso américain qui vit aux States et qui dirige le « Centre d’islam et démocratie » basé à Washington DC . Masmoudi est un contact de longue date de l’ambassade et il bénéficie de l’aide du MEPI..

 (C) Les islamistes modérés qui se sont rassemblés pour cette réunion ont clairement indiqué qu’ils étaient à la recherche des responsables de l’ambassade de « rouvrir un dialogue », avec un accent sur les domaines d’intérêt commun intérêt. Ils ont exprimé qu’ils étaient poursuivre ce dialogue », en dépit de grandes différences» sur la politique américaine dans la région, en particulier à l’égard des récents combats au Liban et la guerre en Irak, mais aussi vis-à-vis du soutien perçu des Etats-Unis à des régimes répressifs dans la le Moyen-Orient. Ils ont affirmé que leurs relations déjà solides avec l’ambassade, qui dans le milieu des années 1980 avaient inclus des dialogues avec la visite des membres du Congrès, a été perturbée après la persécution de la GOT Un Ennahda dans le début des années 1990. Ils ont donné l’assurance qu’elles, avec les groupes qu’ils représentent, sont tous opposés à l’utilisation de la violence. (fin de l’extrait)

Qu’est ce que le MEPI : Initiative de Partenariat avec le Moyen Orient

MEPI constitue la réponse du gouvernement des Etats-Unis aux appels émanant de la région pour amorcer le changement dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord. Lancé en 2002 et financé grâce au soutien des deux partis du Congrès américain, MEPI a déjà alloué près de 430 millions de dollars à plus de 350 projets répartis sur 17 pays et territoires de la région.

 Le Bureau de Tunis coordonne des projets et des activités pour promouvoir les réformes dans quatre domaines : politique, économique, éducation, et renforcement du rôle de la femme. Le programme des subventions locales de MEPI apporte son soutien aux personnes et aux organisations de la société civile qui œuvrent au renforcement de leurs communautés. MEPI offre aussi des opportunités à plusieurs catégories de personnes pour visiter les Etats-Unis pour la formation et/ou la constitution de réseaux, à l’instar des étudiants, des entrepreneurs, et des futurs leaders en politique, en droit, en journalisme et dans plusieurs autres domaines. (Source: ICI)

 Le câble Wikileaks en anglais (extrait)

BDTECHIE