Moncef Marzouki signe puis renie sa signature

Il y a encore une semaine, Moncef Marzouki se félicitait de la signature de l’accord   sur le Gouvernement conclu avec le parti Ennahdha et annonçait en toute assurance que le Premier ministre Hamadi Jebali annoncera la liste des ministres retenus dans le casting d’Ennahdha.

Des jours après, le parti Ennahdha a publié le projet conclu avec Ettakatol et le parti de Marzouki sur l’organisation des pouvoirs. Un projet qui a choqué la majorité des Tunisiens dans la mesure où il donne tous les pouvoirs au Premier Ministre Hamadi jebali.

Cependant,Walid Bannani (dirigeant d’Ennahdha) a rappelé que cet accord était connu du congrès pour la république et d’Ettakatol depuis des jours.

Sur la photo,Moncef Marzouki exhibe sa signature  sur l’accord conclu avec

Ennahdha avant de changer de position des jours après

Devant le choc de l’opinion publique, le CPR de Moncef Marzouki et Ettakatol de Mustapha Ben Jaafar ont fait volte-face et ont rejeté une partie du projet.

 Et la TAP (agence officielle) vient de confirmer ce revirement de Moncef Marzouki. Dans une depêche datée du 30 novembre 2011,la TAP reprend la nouvelle position de Moncef Marzouki :

«Je n’accepterai jamais une présidence fictive. J’opterai pour une présidence avec des prérogatives réelles dans le cadre d’un régime qui confèrera aux trois présidences le rôle qui leur sied dans la gestion de la phase délicate dans laquelle s’engage le pays », a affirmé, mercredi, le Secrétaire général du Congrès pour la République (CPR) Moncef Marzouki ».

Un revirement qui pose une question existentielle : pourquoi Moncef Marzouki a signé un accord qu’il a renié des jours après ? Et que vaut désormais « la signature de Moncef Marzouki »? 

BDTECHIE