Le PDP et le PDM ne se relèveront plus selon Moncef Marzouki

Dans une interview donnée à MEDIAPART intitulée « Moncef Marzouki: «La Tunisie est capable d’être gouvernée par des modérés» (interview conduite par Pierre Puchot publiée le 3 novembre 2011 sur MEDIAPART), Moncef Marzouki est revenu sur les raisons de la victoire de son parti et l’échec du parti démocratique progressiste de Nejib Chebbi et du Pôle Démocratique moderniste.

Selon Moncef Marzouki : « Pourquoi avons-nous réussi, et pourquoi le Parti démocrate progressiste ou le Pôle démocratique ont-ils lamentablement échoué ? Parce que nous nous sommes adressés à la population laïque, un peu de gauche, en disant : « Nous sommes capables de défendre les libertés publiques, les droits de l’homme, les droits de la femme, sans entrer en guerre idéologique avec la partie conservatrice de la société. » Alors que ces gens-là (PDP, PDM), qui étaient dans l’école française et n’ont pas pu en sortir, étaient dans cette dichotomie franco-française qui consiste à croire et à dire qu’il y a les bons et les mauvais, les laïcs et les obscurantistes. En fait, ces Tunisiens ont continué la guerre franco-française « tous contre les curés ».

Sauf que Ennahda, et les Tunisiens qui votent pour eux, ce ne sont pas exactement des curés. Il ne faut pas diaboliser les islamistes et l’islam, il faut accepter qu’il y ait une partie conservatrice de la société qui demande à jouer un rôle. Avec ces gens, il y a la possibilité de faire admettre les libertés publiques, les droits de l’homme »

Le PDP et le pôle Démocratique moderniste « ne se relèveront plus »

Quant à l’échec relatif du PDP de Nejib Chebbi et celui plus marqué du pole démocratique moderniste, Moncef Marzouki a donné l’explication suivante :

« Au contraire, ceux qui, comme le PDP et le PDM, sont partis avec leur drapeau pour abattre l’ogre islamiste, ont tous mordu la poussière, et pour de bon, car je pense qu’ils ne s’en relèveront pas. ».

BDTECHIE