Tunisie: le jeudi noir 26 janvier 1978

Aux lendemains d’une grève générale décrétée par l’UGTT (la centrale syndicale) la Tunisie a connu des affrontements meurtriers entre les milliers de manifestants et les forces de police d’abord puis celles de l’armée qui ont ouvert le feu sur les manifestants désarmés. Le nombre réel des morts demeure inconnu alors que les estimations varient entre 500 et 1500 morts.

La Tunisie a connu d’autres affrontements meurtriers à l’occasion des émeutes du pain en janvier 1984. Là encore, l’armée a ouvert le feu sur les manifestants et le nombre réel de morts varie entre 100 et 500.

Enfin, la tunisie a connu des affrontements meurtriers  en janvier 2011 qui ont provoqué la chute du régime de Ben Ali quand celui de Bourguiba s’était maintenu en 1978 et 1984.

BDTECHIE