La torture sous Bourguiba: Gilbert Naccache témoigne

Gilbert Naccache est un des leaders historiques du Mouvement Perspectives (Mouvement d’Extrême Gauche) sauvagement réprimé entre 1968 et 1980 sous Habib Bourguiba.Il est né en 1939 à Tunis. Il fait ses études supérieures à Paris à l’institut national agronomique. De retour en Tunisie, il travaille au ministère de l’Agriculture comme ingénieur agronome. Ses activités politiques au sein du groupe Perspectives lui valent d’être arrêté en mars 1968 et lourdement condamné. Il sera libéré en 1979. Il vit actuellement en France. De ses écrits de prison, « Cristal » a été publié (réédité aux Éditions Chama en 2001), ainsi que « Le Ciel est par-dessus le toit. Nouvelles, contes et poèmes de prison et d’ailleurs », aux Éditions du Cerf (Paris) en 2005. Son dernier ouvrage: Qu’as-tu fait de ta jeunesse ? Itinéraire d’un opposant au régime de Bourguiba (1954-1979) Suivi de « Récits de prison ». Paru : Avril 2009

Dans Qu’as-tu fait de ta jeunesse ? Itinéraire d’un opposant au régime de Bourguiba (1954-1979) Suivi de « Récits de prison ». Paru : Avril 2009 (en vente en Tunisie et en France)

A la page 124, on lit :

« Dans la pièce où, complètement nu, je [Gilbert Naccache] sortais d’une séance de torture : …le tortionnaire posa mon pénis sur une table et y appliqua deux coups de matraque retentissants »

A la page 136, on lit :

« Aicha, la femme de Noureddine (Noureddine Ben Kheder), sortie récemment après seize mois de prison, elle avait aussi subi de graves tortures, entre autres au milieu de son séjour en prison »

A la page 160, on lit :

« Le courage de Aicha Ben Abed, la campagne de Noureddine (Noureddine Ben Kheder), qui avait été sauvagement torturée (elle porte encore les traces de brûlures de cigarettes sur ses seins) ». (fin)

Dans son ouvrage « Cristal », pp 300-306,on lit :

« Je suis épouvanté à l’idée que du matériel de torture électrique est installé ainsi, de façon officielle, dans une salle du ministère de l’Intérieur, c’est donc une méthode courante… »

« Un tortionnaire a un jour vidé une gamelle de soupe brûlante dans le slip d’une fille qui refusait de manger «avale-le par la bas» lui a-t-il dit. Et on pourrait citer tant d’autres exemples de cruauté, de bestialité… »

« Il n’est même pas besoin de parler de tout ce qui se passe dans le bureau même où l’on vous interroge: gifles, coups de poing, crachats au visage, insultes de tous genres, mais surtout les plus ordurières, les plus obscènes, et menaces contre vous, contre vos proches, surtout vos femmes, vos amies, vos mères, que l’on a violées en paroles devant vous des dizaines de fois.. »

Lire aussi:


Les Tunisiens et la culture,Bilan catastrophique

Sami Ben Abdallah vous conseille de lire ces Livres sur les islamistes tunisiens

Sami Ben Abdallah vous conseille de lire ces Livres sur la Gauche en Tunisie

BDTECHIE