Moncef Marzouki: en 1989,il a soutenu Ben Ali

Moncef Marzouki soutient dans toutes ses déclarations qu’il a rompu avec le régime de Ben Ali dés 1987. A la vérité, Moncef Marzouki n’a rompu avec Ben Ali que vers le début de 1994.

Dans cette interview rare au journal français La Croix, Moncef Marzouki reconnait qu’il a soutenu Ben Ali en 1989 lors des élections présidentielles (en public,Moncef Marzouki ne dit jamais ça).

Moncef Marzouki est adepte du « révisionnisme historique » (l’expression est du politologue Michel Camau) dans le sens où il fait un « travail continuel de réécriture de l’Histoire à son avantage » en confondant l’Histoire de la Tunisie ou de l’opposition avec sa propre trajectoire personnelle. Et par conséquent,il commet des mensonges politiques.

L’interview de Moncef Marzouki a couté à Kamel Labidi son poste :

Le journaliste Kamel Labidi qui a interviewé Moncef Marzouki a été licencié de son travail à cause de cette Interview comme le précise le quotidien le Monde :

 

TUNISIE Condamnation d’un opposant

Le Monde. Article paru dans l’édition du 08.04.94

Hamma Hammami, secrétaire du Parti ouvrier communiste tunisien (POCT), une formation d’extrême gauche non reconnue, a été condamné, mercredi 6 avril, à cinq ans et demi de prison par le tribunal correctionnel de Sousse. Il était accusé de falsification de carte d’identité et de violences contre agent de la sécurité.

Par ailleurs, Kamel Labidi, correspondant local de la Croix, vient d’être licencié de l’agence Tunis Afrique presse (TAP) : il avait publié, dans le quotidien français, en février, un entretien avec Moncef Marzouki, ancien président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH). Enfin, Science et Nature, le magazine de l’environnement, qui avait évoqué, dans son numéro de mars, la situation des droits de l’homme en Tunisie, vient d’y être interdit de diffusion.

http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-320500,0.html

Lire aussi:

BDTECHIE