Rached Ghannouchi: un si long règne

Sous Bourguiba, comme sous Ben Ali, la Tunisie a souffert de la présidence à vie. Un constat qu’il faut mettre dans son contexte quandon se rappelle que tous les présidents des partis politiques en Tunisie et des ONG (de gauche ou islamistes) sont des présidents « à vie » aussi…(La problématique de l’alternance au pouvoir dans le monde musulman demeure posée depuis le règne du troisième Calife Othman Ibn Affen. Ce dernier avait refusé de se démettre du pouvoir sous la pression des contestataires qui assiégeaient sa maison et a fini par être assassiné par ces derniers).

Rached Ghannouchi président d’Ennahdha confirme ce constat. Les Nahdaouis se targuent du fait que leur mouvement a connu plusieurs présidents. Cependant, depuis les débuts du Mouvement islamiste, c’est Rached Ghannouchi qui a passé le plus de temps à la tête d’Ennahdha. D’autres présidents ne sont restés à la tête du parti que durant quelques mois.

Une des raisons qui explique la longévité de Rached Ghannouchi à la tête d’Ennahda est la suivante : Rached Ghannouchi est un salarié à temps plein d’Ennahdha. Combien gagne-t-il par mois ? Silence dans les rangs. Certaines personnes avancent un chiffre variant entre 5 milles et 10 milles euros par mois (10 à 20 millions tunisens/mois). D’autres soulignent que Rached Ghannouchi est le seul à connaitre le budget réel d’Ennahdha.

 La problématique de la succession de Rached Ghannouchi ressemble à celle vécue par le mouvement palestinien l’OLP sous Yasser Arafat. A l’instar de Rached Ghannouchi, Arafat était le seul à connaitre le vrai budget de l’OLP.

De 1972 à 2011 (39 ans) Ennahdha a connu 13 présidents.  12 présidents durant 8 ans et un seul président (Rached Ghannouchi) durant 31 ans.

 

Dernière précision : sur les 8 ans de « non présidence de Rached Ghannouchi », il est à noter que de 1981 à 1984 (Hamadi  Jbali président) Rached ghannouchi était en prison.et par conséquent, il ne pouvait pas occuper le poste de président.

Et 1988 – 1991 (présidence de Sadok Chourou), Rached Ghannouchi avait exigé que ce dernier lui laisse la présidence du Mouvement. Sadok Chourou refusa soulignant qu’il a été élu suite à un congrès. C’est alors que Rached  Ghannouchi quittait la tunisie et a entamé un long exil.

A partir de Novembre 1991, Rached Ghannouchi qui vivait en exil a retrouvait la présidence d’Ennahdha. Abdelfattah Mourou lui a contesté la présidence en rappelant que les statuts d’Ennahdha exigeaient que le « président du parti devait résider en tunisie ».

Liste des présidents d’Ennahdha :

 

Rached Ghannouchi :Avril 1972-Décembre 1980

Abderraouf Bouabi : décembre 1980-juillet 1981

Fadhel Beldi : Juillet 1981-Octobre 1981

Hamadi Jbeli : Octobre 1981-Août 1984

Rached Ghannouchi :Novembre 1984-Aout 1987

Salah Karkar : août 1987-Octobre 1988

Jamel Aoui : Octobre 1988-Avril 1988

Sadok Chourou : Avril 1988-Mars 1991

Mohamed Kaloui : Mars 1991

Mohamed Akrout : Mars 1991

Mohamed Ben Salem : Avril 1991-juillet 1991

Habib Ellouze : juillet 1991-septembre 1991

Noureddine Arbaoui : octobre 1991

Walid Bannani : octobre1991-Novembre 1991

Rached Ghannouchi : Novembre 1991- 2011

BDTECHIE