La répression à Borj rais en 1965 s’est faite dans le sang

En octobre 1965, des centaines d’habitants du quartier pauvre Borj rais en tunisie ont manifesté pour protester contre la cherté de la vie. La réponse du régime de Bourguiba ne s’est pas faite attendre : une répression sanglante dont le bilan est le suivant :

5 manifestants morts, 12 blessés et des centaines d’arrestations opérées dans les rangs es manifestants.

Le Ministre de l’Intérieur en Octobre 1965 était Beji Caid Essebsi qui occupait jusqu’à juin 1965 le poste de directeur de la Sureté (et a été promu Ministre de l’intérieur après le décès de Taienb Mhiri).

46 ans après les faits, un avocat tunisien a déposé en octobre 2011 une plainte contre Beji Caid Essebsi pour « torture » et homicide volontaire » en évoquant la répression des manifestants de Borj rais en 1965.

 

Le témoignage de l’historien Abdeljalil Bouguerra sur la répression à Borj Rais

Extrait de Le mouvement Perspectives (ouvrage en arabe) . Auteur M. Abdeljlil Bouguerra (p 46).

Livre de Abdeljalil Bouguerra mouvement perspectives gauche tunisie

BDTECHIE