Tunisie : les déçus de la révolution (Sami Ben Abdallah)

Après les élections de la constituante en Tunisie qui se sont déroulées le 23 octobre 2011, j’ai été déçu des résultats que ces dernières ont accouchées quoiqu’elles étaient « prévisibles ».  Si je ne partage pas les idées politiques du parti islamiste Ennahdha, cela ne m’a pas empêché sous Ben Ali de défendre des prisonniers islamistes depuis 2003.

 Moi-même je n’ai pas voté car je trouve que ce qu’on appelle « révolution en Tunisie » a été confisquée et trahie. Cependant, j’ai pris acte du choix de ceux qui ont voté dans ces élections qui ont connues un taux de participation de 52% (et un taux d’abstention de 48% par conséquent).

 Lire sur le quotidien français METRO l’article : « Tunisie : les déçus de la révolution. »

BDTECHIE